Partage d'une histoire passionnante

Bonjour Remy


Je suis une « croppy » depuis une vingtaine d’année et c’est donc tout naturellement que je suis « tombée » sur la chaîne d’Umberto puis la tienne il y a 3 ou 4 ans…

Pendant des années, je me désolais que le phénomène des crop circles soit uniquement connu dans les milieux anglo-saxons (je suis mariée à un Anglais et passe tous mes étés en Angleterre et en Bretagne depuis 30 ans !). Puis grâce à l’arrivée d’Internet, et  grâce au « travail » de Youtubeurs Français comme toi et Umberto, la conscience des ccs a commencé à se diffuser dans l’inconscient collectif français (la pollution des trolls également, mais c’est inévitable…) 
En 2017, j’ai participé à une vidéo de témoignage sur les ccs avec Umberto et Sylvie de ctvm tv. J’ai aussi « par le plus grand des hasards » (!!!) rencontré Umberto lors d’une de ses conférences à 5mn de chez moi ! (en région parisienne). Bref, je sais bien que je suis embarquée dans « l’aventure » Crop Circle, même si je n’ai ni le temps, ni les capacités de partager cette connaissance autant que j’aimerais...

Une de tes dernières vidéos, « La 4D et le féminin,  m’a donné envie de te contacter pour partager certaines de mes expériences.
Le partage de nos expériences nous nourrit les uns les autres, renforce notre foi, notre courage et nos prises de conscience. Tu touches des milliers de personnes avec tes vidéos et il est nécessaire de te soutenir, je pense. 
« Quand j’étais jeune » et qu’Internet n’existait pas, j’ai beaucoup souffert de solitude, de ne pas pouvoir partager mes ressentis et expériences . Même si tout n’est pas rose sur la toile et qu’il faut se méfier des trolls, des fake news et autres pièges,  c’est quand même un formidable outil d’aide à la « transition » et à l’expansion de conscience que nous vivons actuellement. 

Voici rapidement l’histoire  de ma « quête », comme je l’appelle depuis toujours (j’ai aujourd’hui 55 ans)

Enfant, j’ai eu des expériences de sorties de corps et des réminiscences de vie passées, même si à l’époque je ne savais pas ce que c’était. En tout cas, j’ai toujours su que le corps et l’esprit étaient 2 choses bien distinctes et que « l'esprit » était ce qui dominait en moi. Ado dans les années 70,  j’ai commencé à chercher des réponses à toutes mes questions existentielles, principalement dans les religions. Le Christ et Bouddha m’attiraient spécifiquement; j’ai lu les manuscrits de la Mer morte et découvert  que le Christianisme qu’on connait actuellement ne correspond pas aux véritables enseignements du Christ. J’ai commencé à me tourner vers le « Divin féminin »,   oublié  par le « Christianisme », qui est plutôt du « Paulinisme », une religion mortifère mise en place par l’apôtre Paul,  misogyne et jaloux de Marie Madeleine…  Je suis aussi  devenue fan de Carl Gustav Jung, ce qui m’a introduit aux notions de « réalisation du Soi », d’Inconscient collectif et de synchronicité (toutes ces notions ont été décrites par Jung) et j’ai commencé à méditer selon les préceptes bouddhistes; des synchronicités et  des rêves prémonitoires ont commencé à vraiment faire partie de ma vie et de ma conscience. A 27 ans, j’ai « rencontré » Shri Mataji, une « gourou »/Mère Indienne, que ses dévôts  vénèrent comme une incarnation divine. Les événements de ma vie et les voyages qui ont permis cette rencontre à cette époque constituent des synchronicités et des expériences  extraordinaires qui seraient trop longues à expliquer ici car je veux rapidement arriver à ma rencontre avec les crop circles…
 
De 1993 à 2001, j’ai médité selon l’enseignement de Shri Mataji et commencé à reconstituer, par des prises de conscience et des expériences,  les morceaux d’un immense puzzle dans lequel s’éparpillaient les notions de réincarnation, survivance de l’âme après la mort, le Divin Féminin, les enseignements des peuples « racines » et des peuples anciens (Celtes,  Amérindiens, Egyptiens, Grecs, Hindous, Sufis, Bouddhistes, etc…) L’accès à l’information n’était pas aisé à l’époque (Pas d’Internet. Seulement quelques livres dans les librairies « ésotériques ») 
Shri Mataji nous enseignait que nous vivions la fin de « Kali Yuga » (les temps obscurs du matérialisme, lorsque l’homme est éloigné du Divin) et que nous allions entrer dans le Satya Yuga (l’âge de la Vérité, où l’humain prend conscience de sa relation avec Dieu et le Cosmos). Les termes que tu emploies sont « 3D » et «  4 ou 5D ». 
L’un des « piliers » de la méditation que je pratique est le développement d’une conscience vibratoire et collective, en rapport avec les chakras, centres énergétiques qui constituent « le noyau » de notre corps subtil. Le méditant ressent, dans son corps, dans les mains, les « vibrations » d’un lieu, d’une personne, d’un objet,  etc…


En juillet 2002, je me promenais comme chaque été dans la campagne anglaise, pour aller voir un  White Horse (il y en a 7 dans le Wiltshire). Le  « cheval blanc » est la monture de Shri Kalki - le destructeur, dans la mythologie Hindoue -  et du  "cavalier de l’Apocalypse » dans la Bible… En haut de la colline, j’ai ressenti des vibrations, une Joie intense et j’ai découvert, en contrebas mon 1er crop circle : une libellule, symbole de  transformation et de métamorphose ! 



J’ai été complètement « scotchée » et dès lors, je suis allée tous les étés dans le Wiltshire, avec l’espoir de revoir des crop circles…
Sans Internet (pour moi en tout cas), « tomber sur des ccs relevait un peu de l’instinct. 
J’ai commencé à fréquenter le Barge Inn, repère de tous les « croppies » (chasseurs de cc)  en face d’un autre Cheval Blanc (Honeystreet, Alton Barnes White Horse).

 
 
En 2004, sous un 3e cheval blanc, à Pewsey, pas très loin d’Alton Barnes,  un cc retient toute mon attention : les 7 chakras, alignés sur la Kundalini (base de l’enseignement et de la méditation que je pratique alors depuis plus de 12 ans)



Je commence à me demander de plus en plus quelle relation il peut y avoir entre ma quête du Divin (en particulier le Divin féminin), l’enseignement et la méditation que je suis auprès de Shri Mataji et les crop circles, et pourquoi les crop circles m’attirent tant. Qui les produit ? 

L’année suivante, je suis dans le Wiltshire pour une seule journée : je « prie »  intérieurement et demande une petite « apparition » qui ferait sens pour moi; nous nous arrêtons près d’Alton Barnes, pas trop loin du Barge Inn (mon mari veut bien m’accompagner voir des cc si on va au pub après !…)  : un fermier nous indique qu’un grand crop circle est apparu le matin même ! Nous devons être parmi les premiers à nous y rendre. Je ne me rends pas tout de suite compte du dessin. Des hélicoptères de l’armée « scannent » le champ et ne nous permettent pas de rester très longtemps… L’atmosphère est un peu angoissante avec ces hélicoptères noirs qui se déplacent à une vingtaine de mètres du sol...

Rentrée à la maison, en France, je vérifie si je trouve une photo aérienne du cc que nous venons de visiter quelques jours plus tôt ( Je possède un ordinateur depuis 1 an et les premiers sites anglais sur les ccs commencent à faire leur apparition sur le Net).  Je trouve que le cc qu nous avons visité une semaine plus tôt ressemble beaucoup de nouveau aux chakras, peut-être stylisés…



En 2008, nous faisons du camping dans le New Forest, en face de l’ile de Wight, et n’y tenant plus, j’insiste pour qu’on "remonte » vers le Wiltshire. On déjeune au Barge Inn. Je fais une « demande » dans le champ : j’aimerais une autre « preuve » de ma connexion avec les cc Makers et de leur connexion avec le « Divin féminin » . Je rentre en France et pendant une semaine rien de spécial… Je suis un peu triste. Et puis le 27/07, une semaine après mon retour  :
 

On ne peut pas être plus explicite !!! La « Déesse » est apparu dans le champ face au Barge Inn, le 27/07, de nouveau sous le cheval blanc, là où j’avais médité/fait ma demande exactement une semaine plus tôt. De plus cette déesse tient un soleil, ou le chakra coronal au dessus de sa tête, ce qui est précisément une fois de plus la base de l’enseignement de ma « mère enseignante », Shri Mataji : Lorsque nos chakras sont alignés, traversés par la Kundalini qui est une énergie maternelle, l’énergie du coeur, de l’Esprit  peut « monter », illuminer et ouvrir le chakra coronal qui nous relie « au cosmos », à Dieu. Nous nous mettons à penser « avec le coeur » et non plus avec l’égo et le mental. Nous obtenons notre seconde naissance, notre réalisation du Soi. Cet avènement « d’ouverture » du chakra coronal et d’éveil de la conscience se produit spontanément lorsque les êtres humains ont atteint un certain niveau d’évolution, après des milliers d’incarnations,  comme lorsqu’une fleur est prête à s’ouvrir printemps. Et plus il y a de coeurs et consciences qui s’éveillent, plus le processus s’accélère, porté par une énergie collective. C’est   « le temps de la floraison !… »  

 Quelques années plus tard, je suis entrée en contact avec une Hollandaise (Annemieke Witteveen) qui a un site concernant les trop circles et la Déesse primordiale/archétype du féminin. Nous avons été bluffées de découvrir que nous étions toutes les 2 dans le Wiltshire au même moment en 2008 et que nous étions au moins 3 (sans nous connaître) à avoir « demandé » une manifestation de cc en relation avec la déesse : elle, une de ses amies, et moi.  
https://www.annemiekewitteveen.com/ Son site est en néerlandais mais on peut activer la traduction automatique en français. 
Elle relate la manifestation de cette formation sur son site et pose cette question, que je me pose également : « Cette formation est-elle apparue parce que nous nous étions concentrées dessus, ou nous sommes-nous concentré dessus parce que les créateurs des cercles le voulaient ? « 


Je n’ai toujours pas de réponse exacte, et peu importe. Je sais juste que nous sommes « attirés », comme par un aimant, vers les lieux, les personnes, les événements qui nous sont bénéfiques et qui contribuent à nous donner toujours plus de Connaissance, lorsque nous nous laissons guider (en gros, quand nous arrivons à faire taire notre mental, notre égo). Mais il faut désirer la Lumière, la Joie et l’Amour et non pas l’Ombre.   Les Crop Circle Makers, les  «  êtres de l’Un »  comme les appelle Umberto, sont en contact avec nos consciences. Ils répondent à nos interrogations, nous enseignent, nous guident. Ils se manifestent aux humains depuis la nuit des temps, surtout aux moments « critiques ».  On retrouve des traces de leurs enseignements et des traces de leurs messages chez beaucoup d’anciennes civilisations (des « cercles sur la Terre », pas forcément dans les champs, car il y a fort longtemps, les hommes ne cultivaient pas de céréales) : chez les Amérindiens, les Aborigènes d’Australie, les Incas, les Dogons d’Afrique, les civilisations Européennes qui ont bâti Stonehenge et Avebury, les Egyptiens…
Ces êtres plus « évolués » que nous sont en contact avec les forces Divines. Et toutes ces énergies, toutes ces forces convergent pour nous aider dans notre évolution. 
 
Cela apporte une telle Joie, un tel réconfort de savoir que nous ne sommes pas seuls, que des êtres bienveillants nous aident et nous soutiennent, nous humains qui sommes encore si limités. L’univers est rempli d’Amour, de Conscience et de Perfection. Je suis heureuse de faire partie de cette grande aventure d’Eveil et de savoir que des milliers, des millions d’autres êtres humains en font partie également. 

Merci pour tout ton travail et pour ta bienveillance ! 

Tu peux mettre des extraits, ou mon témoignage sur ton blog si tu penses que cela peut servir à d’autres. 


Lots of Love

Isa